TJL

Trudel Johnston & Lespérence

« TJL partage les objectifs fondamentaux du CQDE : assurer la primauté du droit et accroître l’accès à la justice. Nous croyons que personne n’est au-dessus de la loi et que même les plus puissants doivent rendre des comptes. Le CQDE, par ses actions, le prouve jour après jour. » L’étude TJL a été nommé membre honoraire du CQDE en 2016 afin de souligner leur grande générosité envers le CQDE et leur dévouement à l’avancement du droit de l’environnement au Québec.

Michel Bélanger

Michel Bélanger

Me Michel Bélanger est avocat, spécialisé en droit de l’environnement et en recours collectif. Il combine la double formation d’avocat et de notaire, est détenteur d’une maîtrise en droit public de l’Université de Montréal et d’un diplôme d’Études supérieures spécialisées en droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire de l’Université Robert Schuman, (Strasbourg, France).

Il est chargé de cours en droit de l’environnement depuis 1990 à diverses universités. Il a été commissaire additionnel au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et associé de recherche senior à la Chaire en éthique et environnement Hydro-Québec/McGill (1993-1996).

Il est très impliqué dans le mouvement environnemental notamment en sa qualité de co-fondateur du Centre québécois du droit de l’environnement (C.Q.D.E.), président de Nature Québec, et ayant siégé comme administrateur à la Fondation rivière, la Fiducie foncière du Mont-Pinacle et le groupe STOP.

ll a agi pro bono dans différentes causes, notamment dans le dossier des forages à Cacouna contre la compagnie TransCanada et devant la Cour suprême du Canada dans le dossier de Ciment du St-Laurent au nom des Amis de la Terre et du C.Q.D.E.

En 2011, il s’est mérité le prix Prix Pro Bono-Rajpattie-Persaud de l’Association du Barreau Canadien, visant à reconnaître la contribution exceptionnelle d’un membre de l’ABC-Québec au bien-être de sa communauté.

En 2015, il s’est vu décerné la distinction Avocat émérite par le barreau du Québec pour son implication en droit de l’environnement.

Jean-François Girard

Jean-François Girard

Biologiste et avocat spécialisé en droit de l’environnement et en droit municipal, Jean-François Girard pratique au sein du cabinet d’avocats Dufresne Hébert Comeau où il offre, depuis 2002, une expertise particulière aux municipalités qui désirent relever les défis du développement durable et qui veulent améliorer la qualité du milieu de vie de leurs citoyens. Me Girard a été membre du conseil d’administration du Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) de 2002 à 2016. Il y fut employé, responsable du secteur Conservation et biodiversité, de septembre 1998 à janvier 2002.

En plus de publier des articles dans des revues spécialisées, il présente régulièrement des conférences et des séminaires de formation aux élus et aux groupes de citoyens dans les domaines du droit et de l’environnement. Il est d’ailleurs un conférencier régulier des Ateliers de conservation où il a présenté plusieurs conférences sur les développements récents en droit de la conservation.

Laure Waridel

Laure Waridel

« Au Québec, les outils juridiques sont clairement sous-utilisés pour défendre l’environnement. Combien de lois et de règlements sont quotidiennement enfreints sans jamais être contestés Donnons au CQDE les moyens d’action qu’il lui faut pour outiller les citoyens et protéger le bien commun. »

Fred Dubé

Fred Dubé

« pour défendre les droits de l’Homme à Dame Nature. »

David Suzuki

David Suzuki

« Chaque citoyen devrait avoir le droit de bénéficier d’un air pur, d’une eau propre et de nourriture saine, et pouvoir protéger les gens et les lieux qui leur sont chers. Nous avons le droit de vivre dans un environnement sain et le CQDE travaille depuis 25 ans pour donner vie à cette idée simple mais puissante. Je vous encourage tous à soutenir le CQDE et sa mission. »

Julius Grey

Julius Grey

« Le droit est un outil de progrès social fondamental et je soutiens le CQDE parce que c’est un organisme nécessaire pour garantir l’accès à la justice pour les citoyens en matière environnementale. »

Dominic Champagne

Dominic Champagne

« Le droit est un moyen efficace de protéger notre environnement. Les avocats du CQDE ont réussi à plusieurs reprises à en faire la démonstration. Alors, il faut continuer ! Il faut soutenir le CQDE. »